Biographie

D'abord instrumentiste, puis comédienne, Lysiane se tourne vers sa passion première : le chant. Elle s'intéresse à divers styles (pop, jazz, Broadway style, Gospel) et complète une double maîtrise en chant classique et en didactique instrumentale à l'Université Laval. En 2010, elle se produit en concert solo au Centre d'Art LaChapelle et obtient son premier rôle professionnel The Mother dans l'opéra Juniper Tree de Philip Glass et Robert Moran présenté en première canadienne. Ce rôle lui valut d'excellentes critiques.

Ces durant ses études qu'elle développe son intérêt pour le mouvement et la corporéité dans la pratique du chant. Elle s'initie à la rythmique Jaques-Dalcroze ainsi qu'à l'éducation somatique (Eutonie, Feldenkrais, Body-Mind Centering) et complète un diplôme spécialisé en Eutonie Gerda-Alexander. En 2011, Lysiane obtient une bourse de l'Association Québec-Moscou afin d'effectuer un stage de perfectionnement vocal auprès de Natalia Dmitrieva à la Gnessin Académie de Moscou en Russie. Lysiane a été finaliste provinciale au Concours de Musique du Canada (2007) ainsi que médaillée d'argent au concours Mozart de la Sinfonia de Lanaudière (2008). Elle s'est produite dans de nombreux concerts, récitals et projets artistiques dont la trame sonore de la pièce de théâtre Le grand sommeil (2011). Elle a également organisé bon nombre d'événements musicaux durant ses études à l'Université Laval ce qui lui value deux nominations au Gala des Muses.

Lysiane est doctorante en études et pratiques des arts à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Sa recherche porte sur la performativité en opéra. Elle enseigne le chant depuis bon nombre d’années et à été chargée de cours à l’UQAM en didactique instrumentale. Elle a collaboré en 2018 au projet de recherche-création de Sylvi Belleau Le rêve d'Urmila en tant que chanteuse et compositrice. Lysiane participe régulièrement à des congrès afin de présenter ses recherches et de donner des ateliers sur le chant. Elle est membre de plusieurs associations dont la National Association of Teachers of Singing (NATS).

crédit photo : Réjean Savard